human rights

JCall, JLink, la paix ou l’illégalité.

Ayant été stupéfaite d’apprendre que Benny Gantz, grand adversaire de Bibi Netanyahu, se ralliait à lui pour finir après d’interminables rounds d’élections au coude-à-coude, j’avais décidé de ne pas me ronger les sangs pour si peu. Cependant, j’ai été intriguée d’apprendre que, sur le papier en tout cas, Israël semblait sur le point de franchir l’infranchissable en transgressant le droit international pour annexer la Vallée du Jourdain. J’ai donc accepté avec gratitude l’invitation de l’infatigable David Chemla et de JCall à une discussion dont voici le contenu.

Les maux et la chose

Comme on fait son lit on se couche, cette expression bien française se vérifie aujourd’hui, 27 mai 2019. Avec une pointe d’amertume mais une bonne dose d’optimisme je vous invite à voir votre verre à moitié plein!

70 years vs 2000 years: Testimonies and Memories

My first boss in Geneva and excellent friend Jean Freymond, probably wondering about my lack of reaction to the latest events around Israel’s 70th, sent me the text below written by a very knowledgeable and fascinating author, Barnett Rubin whose life and involvement are a living proof of dedication to conflict resolution.

This unpublished chapter is so full of details and meaningful anecdotes that I felt compelled to write a short note on what it prompted me…below Barnett’s text and followed by Jean’s comments and yours should you wish to add your input to this endless debate.

Emoi national

On dit d’un vieillard qui s’éteint que c’est une bibliothèque qui brûle. Les assassins ignobles d’une vieille femme dans le 11eme arrondissement (décidément maudit) l’ont sauvagement lardée de coups de couteau avant de brûler son appartement. À Paris, au XXIe siècle. On reste sans voix mais on fait écouter celles des autres, notamment celles d’une majorité silencieuse qui ne l’est plus!