J’arrivais à la conclusion dans mon dernier papier que nous allions nous réveiller de ce mauvais rêve…Il semble que non…et pour paraphraser Verlaine, j’ai fait ce rêve étrange et pénétrantqu’il me faut vous narrer.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais personnellement, grâce à une couverture médiatique constante, mon imagination a continué à trotter au point que je me suis réveillée ce matin à 4 heures du matin d’un rêve-cauchemar dans lequel j’étais…la fille de DSK….Facile, il avait couché avec tout le monde (oui, la présomption d’innocence semblait quelque peu bafouée dans mon inconscient…pas dans ma conscience qui continue d’espérer!!!), donc avec ma génitrice (qui, je l’espère ne lira pas ces lignes car elle aurait une attaque. Un rêve, un cauchemar, Papa, Maman…rien d’autre et surtout rien à voir avec ta fête…des Mères!). En plus il m’aurait eu vraiment très très jeune…Un rêve je vous dit, c’est l’inconscient et je suis sûre que c’est très parlant mais à moi cela ne me dit rien, rien qu’une envie de partager cela avec mon tout petit lectorat;-)

Et je n’étais pas seule, nous remplissions un hôtel et DSK, adorable papa, nous expliquait tristement que oui, qu’il aurait bien aimé nous reconnaître tous mais qu’il avait dû à sa femme légitime de n’en déclarer qu’une. C’est un rêve. J’ignore totalement le nombre d’enfants de DSK mais je sais qu’il en a au moins une répondant à un doux prénom assez proche de celui de ma fille (la vraie, vous suivez?). Dans mon rêve d’ailleurs, cette fille légitime avait les traits d’une de mes copines qui a plein de sous et dont le prénom commence par M…qui n’aurait jamais pu être la fille de DSK puisqu’elle a son age ou presque!

En attendant, si par hasard, contrairement à moi et à la fausse fille de mon rêve, vous avez la trentaine ou moins et une maman qui a côtoyé de près notre Don Juan national, rien ne vous empêche à votre tour de rêver. Il n’a peut-être rien à se reprocher à New York, mais une chose semble acquise, il n’utilise pas les préservatifs et aime à séduire vos mamans…;-))

Là ce serait jolie, une ribambelle de petits DSK surgissant de la nuit, trouvez pas?

on marche sur la tête!

En prime je vous livre ce très beau poème…de l’ami Verlaine! A plus d’un titre, je le trouve de circonstance….

Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend.
Car elle me comprend, et mon coeur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d’être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.
Est-elle brune, blonde ou rousse ? – Je l’ignore.
Son nom ? Je me souviens qu’il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.
Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L’inflexion des voix chères qui se sont tues.