Chers Amis (dear Colleagues, a translation will be available if you wish, otherwise the rule I decided to apply is to alternate French and English for my posts),

Tournant résolument le dos à 2011 

J’accueille avec plaisir, anticipation et un peu d’appréhension cette nouvelle page de ma vie. Que 2012 ait toutes les chances d’être l’année de tous les dangers et de toutes les opportunités est peu dire….Que ce soit sur un plan international (crises des pays arabes et plus chroniquement du proche-orient), franco-national (élection de tous les dangers avec la brochette de candidats qui se caricaturent plus qu’ils ne se dessinent), ou personnel (je pars en congé sabbatique en Juin 2012 enseigner là où vous me ferez le plaisir de m ‘inviter…si je le peux!!!).

Le groupe Sociolinguists on Facebook demeure l’une de mes grandes fiertés car sans nullement m’appartenir (nous devons avoir une cinquantaine d’administrateurs du monde entier), il est issu de mon vif désir de voir notre discipline représentée sur FB. J’ai déjà écrit plusieurs papiers dessus (voir notamment https://cosmopolitanism.wordpress.com/2009/09/21/sociolinguists-on-facebook/) mais continue d’être émerveillée par la vitalité de ce groupe qui réunit des chercheurs absolument du monde entier, tous animés par le désir de communiquer, partager et aider leurs collègues! Le vote pour le prix “Sociolinguists Worldwide Award 2012” est lancé.

Comme j’appartiens aussi au Réseau Francophone de Sociolinguistique, certains membres fort sympathiques et néanmoins éminents m’ont fait part de leurs questions concernant notre prix…je vous livre ma réponse qui peut en éclairer d’autres peut-être.

Les remarques suivantes m’ont été apportées: trop peu de femmes dans la liste, certains sociolinguistes sont morts depuis des lustres, d’autres y figurent mais sont-ils réellement des sociolinguistes et surtout à quoi cela sert…Voici donc ma réponse:

Chers Collègues,
Merci de vos messages qui me permettent de clarifier un peu tant notre propos que notre groupe frère du RSF.
Le but de ce prix, totalement honorifique je m’empresse de le préciser, est de distinguer celui d’entre nos prédécesseurs et/ou collègues ayant oeuvré pour définir, faire connaitre ou faire avancer la sociolinguistique.
Que Hagège soit ou non sociolinguiste, je ne peux pas lui retirer, à titre totalement personnel et gratuit, le fait que, petite fille, je l’ai découvert sur Apostrophe et qu’il est probablement l’une des raisons pour lesquelles je me suis dirigée dans cette voie. Ce que j’en pense aujourd’hui est autre chose et la remarque de Jo est totalement fondée!
J’ai été très heureuse l’an dernier que le professeur Joshua Fishman puisse recevoir ce prix et de mémoire je crois que Peter Trudgill et Louis-Jean Calvet arrivaient immédiatement derrière…Nous avons tenu compte des suggestions de nos membres pour les noms de la liste de cette année tout en y conservant les noms de l’année précédente

Notre groupe de sociolinguistes sur Facebook est en fait très ouvert et demeure informel. Comme nous sommes ici membres d’un Réseau Francophone que je salue et auquel la plupart de nos membres francophones ont adhéré (ils ont leur “page”), tous les sociolinguistes qui le souhaitent peuvent voter et suggérer d’autres noms pour l’an prochain (4 femmes sur 23, j’en ai honte moi-même!). C’est précisément la notion très large de la sociolinguistique qui a fait que Hagège est demeuré sur la liste mais que j’en ai oté les deux collègues qui ne sont plus de ce monde.

Alors pourquoi pas bien d’autres noms tout aussi légitimes?  Tout simplement car cette liste provient de nos 600 et quelques membres qui n’y ont pas pensé. Toute suggestion (pour le prochain vote) est bienvenue pour étoffer notre liste. Je ne fais aucun prosélytisme particulier pour ce groupe, mais il se trouve que nous existons sur la toile depuis 2007, que nous avons produit certaines publications et identifié certains chercheurs et domaines inédits et que nous nous apprêtons à organiser un minisymposium sur les langues autochtones dans la ville à l’occasion du Symposium de Sociolinguistique de Berlin en Août prochain. Tout comme le RFS, nous nous efforçons de nous retrouver lors de forums internationaux et nous avons sû créer et préserver un esprit d’émulation sans compétition…Il n’y a rien d’autre à gagner à nous rejoindre que de découvrir des collègues travaillant dans le très vaste domaine qui nous intéresse tous.
Amicalement,
Daphné L. Romy-Masliah, PhD
Fondatrice du groupe Sociolinguists on Facebook

Pour les autres cosmo projets de l’année figurent la publication du numéro de Droit et Culture co-dirigé avec Geneviève Koubi, S’Entendre sur la Langue, le soutien à JCall Switzerland, ma participation au colloque pour la Paix organisé par l’IASE Deemed University, qui se tiendra à Delhi (11-13 février) et au Rajasthan (16-18 février) plus que jamais, l’animation des groupes que j’ai créés, Sociolinguists on FB, Académie Sans Frontières et leurs pages, le minisymposium de Sociolinguists au Symposium de Berlin, la participation et collaboration à la très intéressante conférence de l’Association du Droit Linguistique à Chiang Mai en décembre 2012…et bien évidemment l’animation de ce blog auquel je vous donne désormais RV tous les lundis (enfin…un lundi sur deux pour les non-anglophones). Il y a tant à dire mais le principal est que je vous aime et que vous me le rendez merveilleusement bien, par e-mail (daphneromy at gmail dot com), twitter (https://twitter.com/#!/Daphneromy), Facebook, Academia.edu, linked in etc….vous le savez, et si vous l’ignorez encore, c’est que vous me contactez par skype ou téléphone voire me rencontrez…quel luxe et quel plaisir, de vous lire et de vous écrire (ne vous y trompez pas, nous n’avons jamais tant lu ni tant écrit qu’en ces temps décriés du verbe numérique).