Petit rappel à propos des débatteurs franco-français à la suite de la “petite phrase” de Claude Guéant, Ministre français de l’Intérieur (Ministère visiblement tout à fait approprié) indiquant que

“Toutes les civilisations ne se valent pas”

et invitant à

“protéger notre civilisation”

Notre nation de philosophes et piliers de bistrot s’est évidemment emparée de cet os médiatique et loin de moi l’idée d’y mettre mon grain de couscous!

Je préfère compter les points…ainsi, ce billet doux de Jean-Noël Jeanneney dans le Huff français qui rappelle certaines citations fort à propos….

N’empêche…allons voir le Dictionnaire Culturel d’Alain Rey (Le Robert)…

Civilisation est un terme récent remontant à 1756 dont le sens est à l’origine juridique. Il découle de civil, “jugement qui rend civil un procès criminel”.

Trois acceptions, nous signale ce vénérable dico: le fait de se civiliser ou d’être civilisé avec sa cohorte de notions telles que progrès et évolution. C’est ce sens vieilli qu’illustre Mirabeau en 1756 lorsqu’il écrit que

la religion est sans contredit le premier et le plus utile frein de l’humanité, c’est le premier ressort de la civilisation

Au secours, je me sens redevenir Barbare!!!

Une seconde définition vient nuancer cette première acception vieillie. Il s’agirait d’un ensemble des caractères communs des acquisitions des sociétés humaines, par opposition à la barbarie. Là, c’est l’ami Antonin Artaud, dans Le Théâtre et Son Double, qui est appelé à affirmer:

la civilisation c’est de la culture qu’on applique et qui régit jusqu’à nos actions les plus subtiles, l’esprit présent dans les choses, et c’est artificiellement qu’on sépare la civilisation de la culture et qu’il y a deux mots pour signifier une seule et identique action.

Enfin, troisième et dernière définition découlant tout de même de la précédente et qualifiant l”ensemble des phénomènes sociaux à caractère religieux, moraux, esthétiques, scientifiques, techniques, communs à une grande société ou à un groupe de société. Celles dont Valérie disait dans Variétés I que

Nous autres civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles

Alors, il me reste à

  1. remercier Alain Rey et ses petites mains;
  2. saluer le beau coup médiatique et
  3. signaler qu’il n’y avait pas de quoi fouetter un chat car effectivement, toutes les civilisations ne se valent pas, selon la place qu’elles accordent – selon notre point de vue en rien supérieur mais tout de même légèrement biaisé et intéressé…. à ces futiles notions que l’on peut désormais regarder du haut de son superbowl et que sont l’éducation, l’équité, la place des femmes, le traitement des minorités et des langues.

Je m’apprête à me rendre dans l’une des plus grande civilisations humaines, en Inde…de quoi rapporter quelque sujet de réflexion et certainement quelques nouvelles définitions loin de nos notions ethnocentriques mais avouons-le, bien confortables!

Personnellement, ma civilisation est cosmopolite, elle est ouverte aux autres et à leur cultures…tant que ces cultures me respectent et me valorisent en tant qu’être différent mais égal aux autres. La correction politique finira par avoir raison de la démocratie, je l’écris depuis ma thèse de doctorat…Je ne sais pas ce qu’il en est de LA “Civilisation” mais je crains que les civilisations soient retournées à leur définition première et ma foi…fort peu civilement!

C’est cependant Jean-Louis Ezine qui a raison:

le barbare…c’est le civilisé d’en face!

Aux civils Syriens et aux femmes sous la botte des salafistes, je vous présente mes…civilités!