Andalousie intemporelle 

Je reviens d’un inoubliable voyage à Séville. Accompagnée de mes élèves et d’une collègue, j’appréhendais la sinécure, or ce ne furent que rires, partages, émotions, sensations et délices des sens.

Ce qui frappe avant tout dans cette capitale de l’Andalousie, c’est le parfum entêtant des orangers en fleurs….au clair d’une lune printanière notamment mais nuit et jour, où que vous soyez !

L’accueil andalous rappelle l’hospitalité arabo-musulmane dont. la présence est évidente tant dans l’architecture  intérieure qu’extérieure des patios inoubliables, des azulejos et du style mudéjar,

Caminos de Sefarad http://www.españaescultura.es/es/rutas_culturales/ruta_caminos_de_sefarad.html

Les rues de Santa Cruz sont encore imprégnées de la présence juive qui pourtant n’est plus qu’un lointain souvenir perpétué par certaines habitudes culinaires des nonnes et par certains signes dans des synagogues reconverties en églises.

Le Guadalquivir s’écoule paisiblement et majestueusement pour traverser et ourler ce tissu de cultures et de civilisations.

On ne se remet pas du choc esthétique de cette ville millénaire traversé par les Wisigoths, les arabes, les Français et tous ceux pour qui elle est une sorte de pèlerinage vers un glorieux passé européen, à l’image de cette église du Divino Salvador 

Le XXIe siècle ici cohabite avec le Moyen Âge, le XVIIe siècle et le XIXe voire même le XXe siècle, mais les sévillans s’en fichent royalement, ils se lèvent tard, mangent encore plus tard que le reste de l’Espagne, vivent la nuit et persistent à faire la sieste comme dans les siècles et les siècles…

Ce qui change, et qu’on déplore tout de même, c’est que les lieux de culte et en tout cas la cathédrale soient désormais des musées payants… c’est à cela qu’on s’aperçoit qu’on est passé à une autre civilisation hélas !

Dans ces conditions, il est difficile de s’extraire de Séville, et pourtant la plongée dans l’Andalousie profonde vaut incontestablement le détour, notamment vers la belle Cadiz,le Monastère de Rocio et la nature de Doñana et les plages de Mazagon!

Et que dire des délices de merveilleux Cuna 2 (+34 954 211 107) au toit avec buena vista,, des drinks avec vue de l’EME, du Bar à Tapas de la Giralda, de l’imposant Rinconcillo, du poétique Corral Del Agua Des pastillas meilleures que là-bas!, du bar mythique de l’Alfonso XIII ou du Burladero (+34 954 505 599)  si inventif….? Et à ces merveilleux endroits je m’en voudrais d’oublier le café bar de Rudy où bat encore le véritable cœur de Séville 

Olé!!!

Références:

Caminos de Sefarad 

Centre d’interprétation Sefardí de Séville 

Dossiers du centre sur le judaisme sévillan:

El_cementerio_hebreo_de_Sevilla_y_otros (1)dossier en fr en entier pdf

Bibliografía

El_cementerio_hebreo_de_Sevilla_y_otros 

2 Comments

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s