Fièvreries : Retour à St Petersbourg et aux temps du Corona… l’Amour !

Il y a cinq ans, je découvris la perle de la Neva dans son écrin de soleil lors des Nuits Blanches…c’est aux temps du Corona que j’y suis retournée pour une visite hivernale et délicieuse.

Entre temps un vilain virus a commencé à se jouer des frontières et chercher à troubler les fêtes !

Souvenez-vous… juin 2015…L’Ermitage et St Sauveur au Sang Versé le 1er jour, la Perspective Nevsky en fête et la Forteresse le deuxième, Peterhof, Sarkoie Selo et le Marinsky le troisième jour, le Café Littéraire et les ponts levés sur la Neva le quatrième jour ainsi qu’un cinquième jour récapitulatif… bref, 5 jours en un week-end!!!

Il m’en était resté un goût de cette ville si XVIIIe et un besoin de mieux connaître ses musées et autres merveilles incomparables !

Tout commença par des Malakoff à Vinzel

Moins bons d’après moi que ceux de Luins….

Un enlèvement au sérail si nul qu’il ne mérite pas de majuscules…

Airs tronqués, texte politiquement correct sans aucun rapport avec l’œuvre de Mozart qui a dû se retourner dans sa tombe….

Nous avons vu début février une magnifique exposition sur les artistes Canadiens et l’impressionnisme à la Fondation de l’Hermitage de Lausanne

Si l’exposition sur Le Grand Tour en Orient fut décevante, en tout cas par sa taille car les œuvres exposées sans valoir le voyage, valaient le détour …le Musée des Beaux-Arts de Dijon, lui, est une splendeur digne de la Capitale des Ducs de Bourgogne !

Et puis… retour donc à St Petersbourg..un régal !

Je suis donc désormais en mesure de confirmer que:

  • L’Ermitage nécessite trois bonnes journées… une pour le palais et le repérage, une autre pour les maîtres flamands et autres européens et une pour les impressionnistes !
  • Les magnifiques cathédrales St Isaac, St Sauveursur le Sang Versé,, St Nicolas des Marins en compagnie de notre excellent guide Dimitri et St Pierre et Paul ;
  • Les canaux et la Griboideva, les rivières Moïka, Fontanka, les bords gelés de la Neva
  • Les deux Marinsky, le nouveau pour un fabuleux Requiem de Verdi dans un silence attention impressionnant et l’ancien pour le ballet Le Parc de Prejlokaj, dans une ambiance plus dissipée
  • Le musée Fabergé
  • Le Musée Russe et son expo Ilya Repin
  • Le Musée Naval et la Nouvelle-Hollande revampée par Roman Abramovitch
  • Les restos Mansarda, Cococo, l’Idiot, Bekitser et quelques salons de thé Sever, Bizet, Mari Vena et surtout à l’Astoria
  • Le métro propre et beau…,
  • Mon hôtel simplement parfait le Petr Hôtel…déjà repéré et où j’étais descendue en 2015!

Voilà ma soif peterbougeoise étanchée provisoirement !!!!

Rentrée avec des lumières plein les yeux j’ai moins goûté la pourtant belle exposition Charlotte Perriand à la Fondation Vuitton

et celle d’Olafur Eliasson su Kunsthaus Zürich

Mais ai adoré le reste de la collection Zurichoise

Et dîner sous un Chagall, ça n’a pas de prix!

Tout en reconnaissant que Paris, son opéra et son Louvre sont insurpassables….

Je dédie ce papier à mon amie Anne Rabinovitch qui partagea mes premiers émerveillements Petersbourgeois.

Categories: cosmopolitan

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s