My personal ties to Tunisia may be over 2000 years old, they still are quite loose. My family willy nilly had to leave this country half a century ago while their formers neighbours were singing Yah’yia Bourguiba, something I remember singing with my cousins too when I was a little girl born and brought up in Paris!

A few months ago, I became very friendly with a tunisian scholar who happens to come from the same town as my parents, Sfax. Our nostalgic memories and strange similar itinerary, same age, same english sociolinguistics academic background, same age, same confidence in the virtues of universality and cosmopolitanism, same rejection of religious fanaticism…

  • I prefer to hide her name until it’s safe enough to publish it, so for the time being, let’s call her Mona Zitouna. The first message she sent me about the tunisian riots was actually rather funny since  she mentioned the vandalizing of a beer  warehouse by  people in Kairaouan screaming ” 2011 birra blech” (in 2011, free beer).  Just a reminder that all this started in September with the suicide of a student who couldn’t, like 30,000 of his colleagues, find a job and had become a black-market vegetables salesman…
  • She had also mentioned that since people were committing suicide with electric wires, the government had decided to turn off…the electricity…

Then she shared with me this link about a Tunisian passionaria (click on the link).

then all this happened in a day:

  1. She sent me on January 14th the interview of Souhayr Belhassen on a French radio, clearly asking Ben Ali to leave the Government and the UN to send an enquiry. There are lots of vandalized shops which are being attributed by the pro-Ben Ali militia.
  2. then another video of the crowds celebrating their victory after Ben Ali left the country.

    http://lci.tf1.fr/monde/afrique/2010-12/manifs-sociales-en-tunisie-ben-ali-met-en-garde-6200181.html
  3. I congratulated her and although relieved that this dictator had left power, she wasn’t that happy either, stating that there was a curfew in the whole country and that people feared that the army was going to take over the power. There seem to be contradictory rumors. At that stage, the former president had asked the prime minister to change the governement and called for earlier elections….I remind you that this is someone who was allegedly elected with 99% of the votes by the very people who were in the streets calling for his departure yesterday. The airport, said Mona at 5.30 pm,  is being surrouned by the army and no plane can leave. So the former president’s relatives and close relations are trying to save their lives by going to Lyon in France. A pilot allegedly refused to take off once he knew who was on board.
  4. More important, it’s now been four days that all shops are closed and Sarah has almost no food left apart from pasta and rice:: j’ai presque plus rien à la maison comme bouffe, ça fait trois jours que les magasins sont fermés et la plupart pillés….and olive oil, Tunisia’s real petrol;-)
  5. at 6:00 Mona wrote “on va annoncer une nouvelle de la plus haute importance on annonce à la télé tunisienne! tu crois que le président a quitté le pays? ou plutot a fuit lepays avec toute sa famile? Khhhhhhhhhhhhhhit la honte! il ont les mains sales et crasseuses on ne peut plus!
    ça me permettra de maigrir mais c’est mes momes qui ont besoin de bouffer moi je m’en fous!” (they are about to give a major piece of news on Tunisian TV. Can you believe it, the president has left the country with all his family. Shame on him, Yuuuukkkkk!!! They have filty dirty  hands, we can’t stand this any more. As for the lack of food, it will be good for my figure, I don’t care about myself but my kids need to eat!)
  6. I normally turn off my internet connections on Saturdays, just because I feel after 20 years of internet, that one needs to hook off…however, I couldn’t help turning it on to read her mails, and this is what I found: “C’est l’incertitute de la plus totale! l’effervescence sociale à son plus haut niveau! la nuit d’hier était pénible! les policiers de l’ancien régime ont voulu fuir et il y a eu chasse aux sorcières et un pillage de masse; Comme tout était la propritété des Trabelsi et des Ben ali, tout a été saccagé et brulé y compris les postes de police, lesinstiuttions politiques! etc.. les hélicoptères étaient par centaines dans Tunis hier soir et les ambulances n’ont pas arreté leurs sirènes et beaucoup de personnages étaient mortes de peur parce qu’il y a ey des gangs de voleurs qui ont attaqué des maisons et terrorisé les gens et il y a eu beaucoup de morts car les gens n’ont pas respecté le couvre-feu” (We are in a state of total uncertainty! An utmost social turmoil! Last night was a real pain! The policemen from the Ancien Regime have been prosecuted and vandalizations took place everywhere. Everything that used to belong to the Ben Ali and Trabelsi families have been burnt down or vandalized, including police stations and governement institutions…There were hundreds of helicopters in Tunis last night and ambulances and sirens could be heard whole night. Lots of upper class people were terrorized as gangs of thieves vandalized houses and terrorized people. There have been lots of casualties due to the fact people didn’t respect curfew.
  7. As I was criticising the french governement for its cowardness in not accepting Ben Ali, their yesterday’s best friend, Sarah wrote: ” Je suis fatiguée , vivement le bout du tunnel! quel saleté de pouvoir le con a 75 ans et n’a pas pris le temps de demander le droit de refuge avant de fuir! quelle arrogance, il croyait que la France, C’était acquis. Sa femme est à Dubai et comme ils sont en mauvais terme, il a été accueilli en Arabic, chez ceux qui lui ressemblent! les despotes et les pilleurs de richesse nationale.Ben Ali (credits Souad Labbize)
    C’est vrai que c’est un tournant dans l’histoire de la Tunisie mais je souhaite de tout mon coeur que la transition se passe dans le calme et la réconiciliation sociale parce qu’il existe beaucoup de vieilles rancoeurs et on s’atend à des vendettas.
    Parait qu’il y avait un nombre incroyable de gens qui l’attendaient au bourget et qu’ils avaient déjà laissé atterrir un avion des ses enfants plus tot qu’ils avaient refusé. Plein de tunisiens et de francàtunisiens l’attendaient pour le lycncher! en plus ils se devaient d’assurer sa sécurité et quel casse-tete!” (I’m exhausted, I can’t wait for the end of all this! Bloody governement, this asshole is 75 years old and he never bothered seeking asylum prior to fleeing! What an arrogance! He thought that France was granted! His wife is in Dubai and as the are not in good terms, he’s been welcomed in Arabic in the country of people like himself, despots and thieves of the national wealth.
  8. Mona has pasta, rice and some tomato sauce…she can hold fort for a couple more days. We all wish her the best.  This is the note she posted as well and asked her friends to share on FB: Pour assister les forces de l’ordre dans leur mission de maintien de l’ordre , il est recommandé à tous les tunisiens d’organiser des comités de vigilances de quartier. Groupes de surveillances de 5 à 6 personnes armées de bâtons ou barres de fer… La surveillance ne doit pas dépasser 3 à 4 pâtés de maison. Il faut des chefs de groupes qui seront en contact téléphonique avec les groupes voisins. il faut des rondes de 2 à 3 heures en rotation pour permettre à tous de se reposer.A la levée du couvre feu le matin, merci de ravitailler nos forces armées qui stationnent près de chez vous avec de la nourriture chaude. Faites circuler SVP (In order to support the police forces in their mandate to protect law and order,  we ask all the tunisian to organize district vigilance committees of 5 to 6 people armed with sticks or iron bars…The surveillance shouldn’t exceed three to four blocks. We need group leaders who should be in contact with neighbouring group leaders. It will be required to do rounds from 2 to 3 in order to allow everyone to rest. At the end of curfew in the morning, we thank you in advance for providing some warm food to the armed forces which are located in your neighbourhood. Please share this message).

I will keep posting whatever Mona shares. This is a historical moment and the first totally internet supported revolution led by intellectuals…I can only hope that this virus spreads to Iran, North Korea and any country suffering from strong or mild dictatorship throughout the world.

January 15, 14:15.

Further  news

January 16, 15:15

Mona wrote me:

Moi je vais a peu près bien à part cette boule dans l’estomac dûe à l’anxiété. on sent un léger mieux dehors mais très lentement. Le couvre-feu s’allège un peu, les boutiques commencent à ouvrir, 3h de queue pour deux baguettes! les hélicos sillonnent le pays.
Je crois qu’on va faire un avenir meilleur! je suis un peu fatiguée car meme (le somnifère) n’a pas fonctionné, j”ai pas fermé l’oeil car il y a des tirs dans la nuit et l’armée jour le role de la police aussi et donc est complètement dépassée, il a fallu organiser des comités de quartier pour la protection des maisons et des quartiers, Mon fils a arraché le baton du balai et est descendu avec ses potes devant l’immeuble pour soi-disant se battre ! il m’a fait rire parce qu’il n’est pas du genre balaise ou du genre à se battre mais plutot du genre à avoir vécu dans le coton!
je suis contente qu’il vive cette expérience parce que c’est arrivé si vite et ça a pris de court tout le monde, ça c’est passé en moins de 24 heures, c’est invraisemblable, quand le peuple veut quelque chose, il a le dernier mot, je ne sais pas si tu connais le célébre poète tunisien qui est mort à 25 ans Aboulkacem Chebbi, qui a un vers très célébre: si le peuple un jour a choisi de vivre, le destin se doit de se plier à sa volonté et c’est un vers que les islamistes n’aiment pas mais que le peuple tunisien a scandé continuellement ces derniers temps!
j’ai un sentiment d’euphorie mais je ne réalise pas encore que ce soit arrivé , d’ailleurs personne n’y croit encore mais le régime ce n’est pas un individu , c’est un système et une machine lourde et géante et qui a d’énormes ramifications qu’il faudra éradiquer et déraciner.
voilà je vais manger un bout car j’ai tout vomis depuis hier mais je croise les doigts pour que la transition se fasse. les gens sont pressés et sont assoiffés de démocratie mais il y a trop de vieux réflexes et il faudra peut-etre attendre quelques années et peut-etre pas les prochaines élections mais celles d’après car l’ancien prérsident à concocté une consitution sur mesure .
je te parlerai de la constituion si tu veux plus de détails mais si tu n’as pas une corde politique particulièrement développée, il y a pas de soucis,
Je t’embrasse bien fort!
boussa ! (I’m OK apart from stomach cramps caused by anxiety. The curfew is slowly recessing and shops are reopening. Three hours of queuing for two french baguettes! The helicopters cover the country. I believe we are heading to a brighter future! I’m a bit tired as despite the  sleeping pills, I wasnt able to sleep since there were shootings all night and that the army is replacing the police and is thus totally overwhelmed. District vigilance committees had to be organised to protect houses and districts. My son took the broomstick and went downstairs with his friends in front of the appartment building in order to combat, he said. This made me laugh as he is far from having the physical strength and has been brought up in a sheltered environment! I am glad that he can experiment this as this happened so fast and everyone is so surprised. Can you believe it that this all happened in less than 24 hours. It’s unbelievable, when the people really wants something, they win. Do you know the famous tunisian poet who died at the age of 25 Aboulkacem Chebbi, who wrote a very famous verse: “if the people once choses to live, destiny will have to comply to this will” this is a verse the Islamists do not like but that the tunisian people have kept singing lately”

I feel this kind of euphoric state but I haven’t fully realized what happened and by the way no one still believes it. But a regime isn’t one person, it’s a gigantic and heavy machine which has enormous ramification we will now have to uproot and eradicate! Here we are, I’m going to eat a bit as I’ve been sick since yesterday but I keep my fingers crossed for a smooth trnsition. People are in such a hurry and are in such demand for democracy, but there are also the old biases and it might take a couple of years and maybe not at the next elections but the following ones because the former president had a tailor-made constitution. I’ll tell you more about it later. Big hugs,

Another Tunisian Friend joined a FB Group against Islamic recuperation and a colleague member of Academie Sans Frontières just offered to create a team to empower democratic leaders: “I suggest a task force be quickly organized to support Tunisia as it builds its government. There is a need to bolster security, initiate democratic notions and structures, and foster a free society, I believe.” (Robert Arthur Crane)

Meanwhile a candidate is being supported by Tunisian intellectuals, Ahmed Negib Chebbi. These intellectuals don’t seem ready to forgive the attitude of France as depicted in this video (click on the link))

You will find a summary of this week’s events at Le Monde Diplomatique‘s paper signed by Olivier Piot. It includes several interesting links on this topic and some useful comments from readers.

POST SCRIPTUM (January 31st, 2011)

A description of the raw facts occurring in Tunisia was, I thought, the only thing I could do from where I am…an ignorant of the situation and a simple back-seat witness of a marvelous victory of the People for the People of Tunisia.

Some Ministers have been appointed in 10 minutes as depicted in La Tribune de Genève’s paper “J’ai eu 10 minutes pour accepter d’être Ministre” by Thierry Meyer. Zitouna commented the paper: “

propos très positifs, encourageants et rassurants, mais les mentalités, les mauvais réflexes, les automatismes et les privilièges envolés de milliers de corrompus en 24h ont la peau dure! il y aura des soubresauts, des heurts, des décpetions et que de maladresses. le peuple a été écarté de la vie politique pour 50 ans et tout est à construire. les Tunisiens ne sont pas très combatifs et n”ont pas beaucoup le sens du sacrifice. Ce sont de bons vivants, ils veulent etre tranquilles, rire, boire et manger et ne supportent pas les changements dans les habitudes.
iL y a du boulot et du boulot et beaucoup de boulot à faire et surtout à assainir la vie socioéconomique et politique, et ça ça va etre très très difficile.
Merci pour cet article. je plains ces technocrates et jeunes golden boys qui feront du bien et seront d’une grande utilité pour le  pays certes mais n’auront ni le cadre ni les moyens pour concrétiser leur projets, surtout qu’ils ont du diviser leur salaire par 10.” (these are very encouraging words, positive, reassuring, but mentalities, biases and bad habits which flew away in 24 hours like all the priviledges of thousands and thousands of corrupt people, die hard! There will be setbacks, troubles and blunder. The people has been away from the political arena for 50 years and everything has to be rebuilt. The Tunisian don’t have a fighting spirit nor the sense of sacrifice. They are bon-vivants, they simply want peace and quiet, laughing, drinking and eating. They can’t stand any changes in their habits. There will be a lot of work to be done, especially in order to clean up the socio-economic life and politics. That’s going to be really tough! Thanks for sending me this paper. I’m sorry for these technocrats and young  

golden boys who will do the best they can and will serve their country, but without the proper infrastructure nor means to achieve their goals, especially as they have had to divide by 10 their income.“)
LATEST UPDATE TO DATE (28 February 2011):

 

Je vais moyennement, c’est le bordel ici! on dirait que ce peuple a une crise de maturité ou d’identité, il cherche à abattre toute forme d’ordre établi ou de loi la prenant pour de la répression et de la mauvaise foi. On met tout en doute, il y a une crise de confiance entre le gouvernement provisoire et le peuple.
Je ne sais pas si ce qu’il en sortira de ces sit-in interminables qui profitent à  l’ancien régime ET SES sbires pour utiliser le mécontement du peuple qui veut tout et immédiatement et prouver que c’était tellement plus calme sous Ben ali. la majorité des gens qui crient n’ont aucune formation politique et aucun sens de l’analyse et ne font que suivre et crier! tu leur demande ce qu’ils veulent et pourquoi ils ne savent qu’une chose faire tomber le gouvernement! c’est tout.
CA caille en ce moment et très humide. 2 et 3 degrés à 9h de mat, c’est pas pour nous ça!
grosses bises

 

Mona
Translation: I’m relatively OK. It’s a total mess out here! You’d say that the People has a maturity or identity crisis. It aims at abolishing any kind of organized order or any regulation which is interpreted as an act of  repression or bad faith. Everything is questioned, there’s a lack of confidence towards the provisional governement and the people.
I wonder what the outcomes will be from these endless sit-ins which so far seem to benefit the previous regime and its henchmen who use the people’s discontent. Indeed people want everything right away and these former leaders use this to prove that it was much calmer under the  

 

Ben ali  dictatorship. The majority of these people don’t have any political education nor any sense of analysis. All they do is shouting and following the others! Just ask them what they really want and all they can answer is that they want the governement to fall, that’s it!

 

Apart from that it’s very cold and humid out here. 2 or 3 degrees at 9:00 am, that’s not human for us! Big Hugs)


So….w

 

hat comes next? Humour! Tunisia is a country you can’t think about without smiling…So this PS should be dedicated to the fabulous humour pages my friends are sending me! Keep smiling my Tunisian friends. Humour is and should remain prevalent in your beautiful and peaceful country which represents the best of all worlds!

 

 

 

Thanks to Sarah especially who sent me this pix and added the lines below:

L’auteur c’est Willis from Tunis, l’illustration que je t’ai envoyé s’appelle “La Routine”, elle date du 25 janvier et voici son url : http://www.reveiltunisien.org/spip.php?article3471

Willis diffuse ses dessins sur Réveil Tunisien, dans une rubrique dédiée qui s’appelle Willis le chat http://www.reveiltunisien.org/spip.php?rubrique112

ainsi que via une page FB:

mais qui, il me semble, n’est pas mise à jour aussi souvent que sa rubrique
J’adore son coup de crayon et son humour désopilant, sympathique et surtout souvent assez fin ! Sinon si comme moi tu es friande de la déferlante d’humour tunisien qui sévit sur FB et Twitter, tu peux aller faire un tour sur la désopilante page FB de Zaba lui-même (ou presque!)
UPDATE TWO MONTHS LATER VIA ZITOUNA WHO FORWARDED IT FROM A FRIEND:

Message très réconfortant

 

 

La noblesse et la grandeur d’âme du peuple Tunisien ne sont plus à démontrer mais voilà encore un témoignage qui conforte ce que nous savions déjà.

Belle leçon de solidarité et d’humanité, non?

 

Thierry

témoignage reçu par un contact il y a qq jours…

 

Voici un récit poignant d’amis revenus de Tunisie il y a 15 jours. A diffuser largement

Objet : Vacances tunisiennes

Bonjour à tous,

Nous voilà rentrés de Tunisie où nous pensions passer une semaine de repos total à ne rien faire et à ne penser à rien… mais l’actualité en a décidé autrement !

Suite à la révolution tunisienne, les langues se sont déliées et les tunisiens sont ravis de pouvoir enfin dire aux touristes intéressés tout ce qu’ils ne pouvaient pas exprimer auparavant, et ils ont de quoi parler des heures et des heures ! Discussions passionnantes et interminables donc, mais ce n’est pas tout.

Dès le début de la semaine, nous avons vu débarquer 350 réfugiés à l’hôtel, venant tous de Lybie et n’ayant pas mangé depuis 5 jours… sacré choc pour nous autres ! J’ai réalisé en les regardant que je ne connaissais pas dutout la vraie faim.

En tentant de communiquer avec eux dans un anglais très accentué thaïlandais, nous avons compris qu’ils n’avaient eu le temps de rien récupérer avant de partir et qu’ils n’avaient même plus de papiers. Ils travaillaient en Lybie pour une grosse boîte allemande de BTP, qui a gardé tous leurs papiers et n’a pas pris en charge leur rapatriement vers la Thaîlande.

Nous avons ensuite compris que la ville de Zarzis vers laquelle nous nous trouvions était remplie de réfugiés également, dormant dans tous les lieux publics, les mosquées et même chez l’habitant.

Les tunisiens ont conscience d’être à l’origine de ces révolutions et prennent à coeur leur responsabilité en accueillant les bras ouverts tous ces réfugiés. Ils étaient tous étrangers, employés en Lybie comme main d’oeuvre à très bas prix, la plupart par des entreprises européennes…

Mardi, les ONG n’étaient pas encore sur place, mais tout était pris en charge par l’armée et le peuple tunisien. Nous avons vu des familles entières dans Zarzis apporter leurs tapis et leurs matelas pour donner un lit aux réfugiés, les hommes distribuer les quelques médicaments qu’ils avaient, les femmes cuisiner des énormes couscous et distribuer des parts dans les rues, les hôtels organiser des distributions de sandwichs et ouvrir grand leurs portes (sauf le Club Med…).

Une belle leçon de solidarité…

Le mercredi sont arrivés à l’hôtel les représentants et coordinateurs de toutes les ONG présentes sur le terrain. 92 000 réfugiés avaient déjà passé la frontière, des campements de fortune installés tout le long des routes, et toujours pas d’eau. Deux enfants sont morts de froid dans la nuit du mardi au mercredi. Les premiers campements de l’UNHCR ont été montés et des listes circulaient pour toutes les denrées alimentaires manquantes.

Spontanément, chacun s’est mobilisé pour charger des voitures, des charrettes, des taxis et aller remplir les entrepôts des ONG.

C’était tout simplement incroyable.

A l’hôtel, les touristes aussi ont donné beaucoup d’argent. Jeudi, nous voilà donc partis, 4 touristes et 3 taxis, faire les courses avec cet argent, remplir les coffres pour aller déposer tout cela sur le campement de l’armée tunisienne à la frontière lybienne.

Mais nouvelle surprise : après les thaïlandais, les chinois et les égyptiens, les nouveaux arrivants venaient du Bengladesh. Ils étaient apparemment les plus exploités, les plus démunis et avaient fait la route à pied depuis Tripoli. Lorsque nous sommes arrivés sur place, une procession de 10 km d’hommes à la queue leu leu avait déjà passé la frontière dans un calme impressionnant. Ils nous rencontraient avec le sourire, tout étonnés d’être accueillis, prenant en s’excusant et en nous bénissant les bouteilles d’eau que nous leur tendions.

Samedi soir, plus de 100 000 réfugiés avaient déjà quitté l’aéroport de Djerba à destination principalement de leur pays d’origine, mais aussi quelques uns vers l’Europe. A Zarzis et Djerba, tout s’est passé dans le calme et la spontanéité. Personne n’avait peur de personne (sauf au Club Med…) et chacun s’est senti avant tout concerné et responsable de ce qui est en train de se passer.

J’espère que nous entendrons parler dans les médias où par internet de la réaction du peuple tunisien, et pas seulement des sondages qui annoncent que 67% des français ont déjà peur d’être envahis. Nous allons bientôt ouvrir un blog avec Nicolas, pour y déposer quelques photos et témoignages de touristes et de tunisiens qui ont tenu à parler et nous ont demandé de diffuser ce qu’ils avaient à dire. Nous vous donnerons l’adresse dès qu’il sera créé.

Ce mail est un peu long mais l’émotion a été très forte pendant toute cette semaine et j’avais besoin de la partager !

Merci et à bientôt.

Les photos de tout ça ici :

https://picasaweb.google.com/hernic/Mar42011TunisieFrontiereLybienneExodeEtCampsDeRefugies#

Céline