SHANA TOVA OUMETOUKA  שנה טובה ומתוקה
Image
la merveille des plages de l’atlantique, j’adore ce ciel et cette végétation!

Dire que le temps passe est banal, il passe et on le retrouve comme le dit mon cher Proust dans lequel je me suis replongée au hasard d’une délicieuse émission…D’ailleurs, Je me souviens parfaitement de 5735, alors que j’étais à élève à l’Ecole Lucien de Hirsch, que je lisais avec délices Nos Héros !

Nos Héros Que cette année vous soit douce et heureuse à l’instar de ces quelques douceurs ramenées du chaleureux Québec, notamment un merveilleux miel de tilleul et du sirop d’érable garanti “non jus de poteau” et agrémenté d’amandes!

Honey and Almonds in maple syrup from Quebec, Geneva pumpkin flower
Honey and Almonds in maple syrup from Quebec, Geneva pumpkin flower

back home more or less 079 Souvenirs et raison seront les lignes directrices de ce petit message du Nouvel An Juif. Raison…aussi parce qu’aujourd’hui est exactement le septième anniversaire de ce blog, m’a rappelée WordPress il y a quelques instants. Que cette année 5774 soit donc placée sous le signe de la raison car il semble qu’elle fasse défaut où qu’on regarde ! Tunisie, Egypte…tout n’est pas rose mais l’espoir fait vivre les belles idées, surtout si les femmes prennent les choses en main ! Mais en Syrie, quoi ? Un Président tire sur son peuple et le monde regarde ailleurs ou se camoufle derrière des arguments fondés sous d’autres cieux (“Si c’est pour les partisans de la Charia etc.)…cela ne vous rappelle rien ? Je suis comme vous, sceptique, mais je me souviens…. Je me souviens, la belle devise de la Belle Province, d’où je reviens juste à temps pour me plonger à nouveau dans le quotidien après une année et de grosses poussières de bonheur, de voyages et de rencontres toutes belles et enrichissantes !

A tous ceux qui s’interrogent sur ma sabbatique, je réponds qu’elle fut à tous points de vue une source invraisemblable d’enrichissement personnel. Je me suis découverte autant que j’ai découvert les autres. J’ai appris le bonheur de la solitude qui n’en est pas une car on est perpétuellement dans la rencontre de l’autre. J’ai découvert ce que je veux et ce dont je ne veux plus. J’ai ouvert les yeux sur un monde auquel on ne peut rester indifférent. Bref, je n’ai jamais été aussi cosmopolite qu’aujourd’hui, raison pour laquelle j’ouvre trois pages supplémentaires correspondant à mes intérêts profonds: l’Opéra, les Fleuves et la section Gourmande (Foodie). A suivre dans les prochains mois.

Alors, ce bilan…outre la Suisse et la France mes deux pays où je suis passée et repassée sans cesse, il y a eu l’Angleterre (Henley et Londres deux fois, et toujours pour notre chère et regrettée Alexandra: voir le lien il y a exactement une année) , supp londres 073la France (Morbihan, Yeu, La Rochelle,  , Marseille et la Côte Bleue, Paris deux fois, la Côte d’Azur, la Corse), Berlin,  les Etats Unis en trois fois (la Californie et le Nevada avec mes amis Renford, John à l’IDDay et Mignon et Oliver, lAlaska avec Marie-France, New York toute seule mais on n’est jamais seul dans la grande pomme ), la Thailande avec Gilles, Gil, Fernand, Clélia et Laurence, le Laos avec Michel et Fernand, la Birmanie avec Clélia, le Vietnam avec Fernand, le Cambodge avec Michel,  Barcelone (une fois pour la culture…footbalistique, une fois pour la bonne chair…  dans deux restaurant du groupe de Féran Adria et en galante compagnie)  avec Marie-France et Pierre,

 

DSC05093

Israël et les territoires palestiniens avec Marko, Massia, Léo et notre regrettée Silvia,  Paris, Genève et Yeu, mes constantes évidemment, Paris maintes fois revisité et trois fois pour cette Ile d’Yeu délicieuse qu’il pleuve ou qu’il vente (j’écris cela pour vous décourager de venir…elle a tendance à se surpeupler 2 semaines par an!) à Venise avec mes deux grandes copines Anita et Isa Copy of Venice 330

Ciel de la Sérénissime
Ciel de la Sérénissime

, Dublin, le Brésil (San Paolo, Manaus, Brasilia, Iguaçu, Minas Gerais et Rio), et ce fabuleux tour du monde s’est achevé là où mon tour du monde personnel a commencé il y a plus de trente ans, mon pays d’adoption, là où je me sens réellement chez moi quand j’y retourne, aussi souvent que possible! Ce Canada multiple et délicieusement simple à la fois…chez et avec mon amie Marie-France et ma fille Clélia pour un tour à Montréal, Ottawa et dans le merveilleux Charlevoix, là où le fleuve se fait océan! 

DSC06306

multiculturalisme je vous dis!
multiculturalisme je vous dis!
On a du mal à le quitter ce charmant St-Lambert!
On a du mal à le quitter ce charmant St-Lambert!

DSC05764 DSC05766

ah ces bleuets du marché Jean Talon!
ah ces bleuets du marché Jean Talon!

DSC05781

les prophètes de la basilique
les prophètes de la basilique
et non, ce n'est pas Berlin, c'est Montréal!
et non, ce n’est pas Berlin, c’est Montréal!
Québec dans les nuages
Québec dans les nuages

DSC05885

A la Baie Saint-Paul
A la Baie Saint-Paul

DSC05953

ça me parle et a un sacré goût de revenez-y
ça me parle et a un sacré goût de revenez-y

DSC06033

crépuscule sur l'immense estuaire du Saint Laurent
crépuscule sur l’immense estuaire du Saint Laurent
Dans la série au Québec et nulle part ailleurs! je n'invente rien, à ...Saint-Jean Port-Joli!
Dans la série au Québec et nulle part ailleurs! je n’invente rien, à …Saint-Jean Port-Joli!
ma photographe officielle
ma photographe officielle

DSC06194

L'Atelier de Marc Lépine, Ottawa
L’Atelier de Marc Lépine, Ottawa
http://www.atelierrestaurant.ca/ sublime dessert!
http://www.atelierrestaurant.ca/ sublime dessert!
la rue Ste Catherine, belle diversité!
la rue Ste Catherine, belle diversité!
réunion de Masliah au Québec
réunion de Masliah au Québec
multiculturalisme quand tu nous tiens!
multiculturalisme quand tu nous tiens!

DSC06305

…17 pays mais plus de vingt-cinq voyages pour un tour des peuples et des cultures comme on en réalise qu’une fois dans sa vie. 14 mois, trois continents et  deux passeports et tellement de nouveaux amis plus tard, croyez-vous mon goût des voyages enfin rassasié ? Il n’en est rien ! Dublin, Paris et la Côte Bleue sont déjà sur orbite, pour l’Interdependence Day, la Traversée de Paris et une semaine frugalement sportive ainsi qu’une échappée au MuCEM !  Cela dit, je suis heureuse d’avoir posé mes valises. Retrouver des horaires, des rythmes, l’alternance du travail et du repos, l’obligation de planifier et de vérifier son agenda…cela ne me manquait pas mais étrangement je suis ravie de retrouver ces vieilles habitudes sans oublier mes jeunes et moins jeunes collègues de l’ECG ! Rien de tel qu’une année hors des murs pour réaliser à quel point enseigner à Genève est tellement plus confortable et agréable qu’ailleurs dans le monde. On ne réalise sa chance qu’en confrontant son sort aux autres. Ce que je désirais par-dessus tout y compris les projets de cette année (conférences en Allemagne, Thailande, Irlande, Bénévolat et autres ouvrages académiques), c’était m’évader de la bulle genevoise et confortable, aller voir le vrai monde et la réalité de la vie hors des barreaux dorés de la cage de beauté, confort et de douceur de vivre. A tous les genevois grincheux j’aimerais rappeler que le sourire n’est pas une option mais la véritable preuve de l’élégance de l’âme. A tous mes collègues qui trouvent les classes de 20 élèves difficiles, j’ai envie de montrer mes photos de classes de 30 ou plus en Asie dont les enseignants ont à peine de quoi vivre et pourtant font face avec le sourire. A mes élèves qui récriminent et protestent à chaque devoir ou leçon à apprendre, j’ai envie de suggérer d’aller faire un tour sous d’autres cieux, voir à quoi ressemble l’apprentissage sous d’autres tropiques. Mais rien ne vaut l’expérience vécue, donc je garderai mes souvenirs et ne peux que vous souhaiter à tous de vous offrir ce bonheur qu’est l’aventure, fut-elle maîtrisée et balisée. Partir seul est la meilleure manière de se découvrir autant que de découvrir les autres. Me voici rentrée, avec plein de projets en route (un numéro de Droit et Cultures sur l’Inde qui va faire date), ma récente nomination au comité éditorial d’une nouvelle revue tanzanienne Journal of Humanities, et dans l’immédiat un dîner de Rosh Hachana familial avec son lot de nouveaux fruits, de douceurs , de miel et de sirop d’érable …que je partage avec vous mes amis car même si 5774 n’a aucune signification pour vous, rappelez-vous qu’il ne faut jamais rater une occasion de faire la fête, tout  en se rappelant que d’autres aimeraient bien également vivre tranquille et ne le peuvent pas…car les hommes semblent incapable d’entendre notre Appel, que dis-je, notre hurlement à la Raison, à croire qu’ils ont tout oublié.  A quoi sert d’espérer depuis 2000 ans l’an prochain à Jérusalem? Cessons les commémorations pétries de bons sentiments et tentons de sauver des hommes et femmes aujourd’hui pour ne pas les pleurer devant un énième mausolée demain.