Pour mon ami et maître, Henry Bulawko

J’écoutais tranquillement la radio ce matin, 3 décembre 2011, mon cher Yvan Levaï faisait sa chronique et pour tout dire, je ne la trouvais pas spécialement inspirée ni poétique, deux éléments qui sont sa marque de fabrique…Donc j’écoutais un peu distraitement en jouant au scrabble. Sur la fin tout à coup, Yvan a mentionné, de sa voix unique et de son ton inégalable la référence de la Présidente du Front National au fait que le Président Sarkozy n’aimait pas la France…d’après elle.

Et Levai de rappeler les FTP Moï morts pour la France et cette si célèbre affiche rouge. Tous des métèques, animés par cette appartenance à un front du refus de l’infâme.

Puis Levaï de rappeler qu’hier certains des survivants ont mis en terre Henry Bulawko. C’est en larmes, franchement, que j’écris ces lignes. En larmes de honte d’abord, car cela fait hélas longtemps que je n’ai plus vu Henry…pour tout dire, je le croyais déjà mort et cela c’est tout à fait impardonnable. Aucune excuse, ni la distance, ni mes activités!

Alors je voudrais partager avec vous mes souvenirs d’un être absolument unique et merveilleux, car finalement, aujourd’hui nous sommes tous ses enfants à lui qui n’en a pas eus!

Henry, c’est un tout premier souvenir, à l’Ecole Lucien de Hirsch, Madame Picard, la mythique et formidable directrice, avec ses histoires du vendredi, sa perruque de travers et sa façon décomplexée mais d’une rigueur infinie d’être et d’éduquerm’offre peut-être à l’occasion de Hanouka (car je doute que ce soit pour mon travail)Le Messager de l’Espérance…d’un certain Henry Bulawko

c’est la première fois que j’entends parler de la Shoah. Je ne comprends pas tout mais suis fascinée, à tel point que mon père qui est son ami, invite Henry qui m’éblouit et me séduit totalement. Oh, il n’est pas beau aux yeux de la fillette que j’étais, mais tellement adorable, si drôle, si gentil, si intéressant par ses mille histoires, qu’il m’a conquise à jamais. On pouvait parler de tout avec lui, il connaissait tout le monde, grands et tout petits, il aimait tout le monde et maintenant que mes larmes ont un peu séché je souris en le revoyant, merveilleux Henry qui savait dédramatiser chaque situation et aurait sans doute tourné en une blague dont il avait le secret cet immense chagrin qui nous envahit tous à l’annonce qu’il n’est plus.

Amateur de Jazz, il m’a fait découvrir le Festival de Jazz de Montreux qu’il ne ratait jamais à l’époque et je dois pouvoir retrouver des cartes qu’il m’envoyait…car il a été un de mes premiers véritables amis. Qu’importe qu’une bonne quarantaine d’année nous sépare, il m’a toujours traitée en égale, toujours considérée et j’ai même eu l’honneur de partager un sachet de thé avec lui dans son antre, lui, le grand séducteur!

Rescapé de la Shoah, journaliste et écrivain éclectique, Henry est un homme de tous les combats. A l’annonce de sa mort il y a quelques minutes, je n’ai pas hésité à taper sur Google Henry Bulawko JCall tant j’étais sûre qu’il était de ce combat là également…et c’est ainsi que j’ai appris non seulement son appartenance à la seule association à laquelle je milite encore mais le décès d’un autre de mes maîtres, Roger Ascot, qui corrigé mes premières et éphémères épreuves journalistiques dans l’Arche.

Que la terre leur soit légère!

Yitgaddal vèyitqaddash sh’meh rabba תְגַדַל וְיִתְקַדַשׁ שְמֵהּ רַבָא.יִ
2 dans le monde qu’Il a créé selon Sa volonté Bè’alma di vèrah khir’outeh בְעָלְמָא דִי בְרָא כִרְעוּתֵהּ
3 et puisse-t-Il établir Son royaume vèyamlikh malkhouteh וְיַמְלִיךְ מַלְכוּתֵהּ
4 puisse Sa salvation fleurir et qu’Il rapproche son oint.ad veytzmakh pourqaneh viqarev meshi’heh וְיַצְמַח פֻרְקָנֵהּ וִיקָרֵב מְשִיחֵהּ
5 de votre vivant et de vos jours be’hayekhon ouv’yomekhon בְחַיֵיכוֹן וּבְיוֹמֵיכוֹן
6 et [des jours] de toute la Maison d’Israël ouv’hayei dekhol bet Israël וּבְחַיֵי דְכָל בֵית יִשְרָאֵל
7 promptement et dans un temps proche; et dites Amen.a bè’agala ouvizman qariv ve’imrou amen בַעֲגָלָא וּבִזְמַן קָרִיב. וְאִמְרוּ אָמֵן
Les deux lignes suivantes sont répondues par l’assemblée des fidèles, avant d’être reprises par l’officiant :
8 Puisse Son grand Nom être béni yèhè sh’meh rabba mevarakh יְהֵא שְמֵהּ רַבָא מְבָרַךְ
9 à jamais et dans tous les temps des mondes. le’alam oulèal’mè ‘almayya לְעָלַם וּלְעָלְמֵי עָלְמַיָא
10 Béni et loué et glorifié et exalté, Yitbarakh vèyishtabba’h vèyitpa’ar vèyitromam יִתְבָרַךְ וְיִשְתַבַח וְיִתְפָאַר וְיִתְרוֹמַם
11 et élevé et vénéré et élevé et loué vèyitnassè vèyithaddar vèyit’alè vèyit’hallal וְיִתְנַשֵא וְיִתְהַדָר וְיִתְעַלֶה וְיִתְהַלָל
12 soit le Nom du Saint (Transcendant), béni soit-Il.a sh’meh dèQoudsha, berikh hou. שְמֵהּ דְקֻדְשָא בְרִיךְ הוּא.
13 au-dessus (et au-dessusc) de toutes les bénédictions l’eëlla (ouleëlla mikol) min kol birkhata לְעֵלָא (וּלְעֵלָא מִכָל) מִן כָל בִרְכָתָא
14 et cantiques, et louanges et consolations vèshirata tushbe’hata vènèkhèmata וְשִירָתָא תֻשבְחָתָא וְנֶחֱמָתָא
15 qui sont dites dans le monde; et dites Amen.a da’amiran bèal’ma ve’imrou amen דַאֲמִירָן בְעָלְמָא. וְאִמְרוּ אָמֵן

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Kaddish

Merci à Yvan d’être comme toujours une source essentielle d’information, humaine, proche et lumineuse dans ces temps de brouillard et d’incertitudes.

Merci à Henry pour ce que tu m’as apporté. Je porte ton deuil  dans mon coeur comme sans doute tant d’autres de toutes origines, de tous ages et de toutes conditions sociales, nous tous, tes enfants spirituels, ne t’oublierons jamais et te pleurons aujourd’hui.

A mon très cher et très regretté Henry Bulawko, mort le 28 novembre 2011 au terme d’une vie riche et bien remplie dont la Shoah fut un passage marquant, certes, mais qui ne saurait le résumer malgré sa fidélité et son dévouement inlassables à faire connaître la Honte du XXe siècle.

autres liens:

http://www.anti-rev.org/temoignages/Bulawko98a/

http://www.jewishtraces.org/rubriques/?keyRubrique=chronique_dun_procs1

http://d-d.natanson.pagesperso-orange.fr/textes.htm

http://www.humanite.fr/politique/henri-bulawko-un-des-derniers-temoin-de-la-shoah-est-decede-484899