J’ai assisté à Uni-Bastions (U. de Genève) mardi 17 janvier à un magnifique et exhaustif portrait du Proche-Orient par un très grand professeur français, à l’invitation de l’excellent Cercle Martin Buber. Comme d’habitude, je suis ravie de partager avec vous mes notes en toute convivialité! Je vous rappelle que ces notes ne sont que le produit de ce qui constitue mes fiches endnote. Rien ne vous empêche de les récupérer à votre compte, mais rien ne vous empêche non plus de les corriger, de me le faire savoir, voire même d’avoir l’honnêteté intellectuelle de me citer;-)

Pour plus d’information sur ce titulaire de la chaire d’histoire contemporaine du monde arabe, je vous invite à cliquer sur ce lien 

Le Professeur Laurens, en préambule se déclare harcelé par printemps arabe et ravi de parler d’autre chose!
Modicité des enjeux (22’000 km2) (note de DRM: Tant d’histoire pour si peu de géographie, disait Mittérant à Sylvie Pierre-Brossolette)?. Economie d’objets pieux. Ressources naturelles de la mer morte. Conflit dit “de basse intensité” 24’000 juifs et 200 voir 400’000 arabes tués en un siècle. Grands conflits contemporains beaucoup plus porteurs de mortalité….pourtant c’est celui là qui est le premier dans l’actualité. Nombreux entretiens, signatures de traités, passions sans aucune mesure avec les passions sur d’autres sujets contemporains pourtant plus violents.
1ere raison: ce territoire est une “terre sainte”, poursuite de la question de terre sainte, triplement sainte (promesse biblique, chrétiens et la problèmatique de la Jérusalem céleste…ou terrestre depuis la mère de Constantin (Hélène), plus complexe, la terre sainte des Musulmans dont nous n’avons qu’une connaissance très lacunaire de sa constitution mais composé des Ilistraeliates texte juifs repris par les Musulmans). Ce judeo islam va conduire les musulmans à reidenfier les lieux bibliques et non chrétiens. La topographie biblique de la terre sainte provient des Israeliates telle que le tombeau de Moise à Jericho. Leurs prophètes sont des juifs…La Terre sainte n’est enjeu que si elle est à portée de conquête. Croisades. Mythologie chrétienne historique sur cette rétion du monde et ressuscité la terre sainte de musulmans (Saladin, contre-Croisade, voire Mamelouks au XIIIème siècle). Fêtes musulmanes selon calendrier solaire pour coincider avec pelerinages chrétiens. Nouvel ennemi: mouvement sioniste à la fin du XIXème siècle. Famille Husseini! Complication au XIXème siècle. Cette terre sainte va être enjeu du controle des lieux saints chrétiens de Palestine. Origine de la guerre de Crimée (1854-56). Ottomans séparent cette région en isolant le Sanjac de Jerusalem mais cela commence une centralisation régionale autour de Jérusalem. 1920 critère de définition géographique est celui de la terre sainte fondé sur l’Atlas de Terre Sainte d’Adam Smith entre Dan et Beer-Sheva. Discussion avec frontière avec Mandat francais(Syrie-Liban). Historicisation de la terre sainte. Histoire science humaine dominante. Terre sainte preuve de l’existence de Dieu. Palestinian Exploration Funds, Ecole Biblique de Jérusalem. Prouver par l’histoire véracité du message religieux. Changement du sens de la notion du Peuple juive: de religieux, il devient un acteur historique, un peuple parmi les autres peuple, ayant son histoire (Cf. Histoire du Peuple Juif, Renan). Genèse du sionisme comme idéologie politique: peuple dans l’histoire en non peuple dans la religion. Nationalismes dans lesquelles sacralisations nationale et religieuse se confondent dans une relation indissoluble.
Le mouvement sioniste n’existe que lorsque la Palestine est à portée. 1880. Accès rapide par transport bateau vapeur et trains. A portée également car les puissances européennes apporteront leur protection aux immigrants juifs en Terre Sainte. Histoire agraire et démographique complexe en Palestine. Ecologie et question climatique. Fin du petit age glaciaire en Méditerranée (1550 à 1850), littoraux étaient alors hostiles. Inondations répétées, marais vecteurs de malaria. Populations Méditerranéennes se réfugient sur les hauteurs. Dès la fin du petit age glaciaire, espace devient un espace de reconquête qui coincide avec l’arrivée des juifs en 1870-80 alors que la population arabe quite les villages souches pour se diriger vers les mêmes zones. Palestinq était sous-peuplée. 350’000 hab en 1860. Après: croissance démographique extrêmement rapide. Arrivée des juifs d’Europe centrale et orientale et démographie arabe. 1930: situation de surpeuplement par rapport aux conditions socio-éco de l’époque. Jusqu’en 1920, illusion qu’il y avait “de la place libre” en Palestine. Cartographie de la colonisation juive renvoie à la géographie du petit age glaciaire. Cis-jordanie est le réseau serré uniquement arabe. Britanniques ont eu l’illusion récurrente jusqu’à nos jours qu’à un problème politique il peut y avoir une solution économique. Jeu à sommes nulles: le progrès d’une partie se fait forcément au détriment de l’autre. Double dimension de la notion de terre: réelle qu’on se dispute et sacrée sur laquelle aucun compromis n’est possible. Ce conflit ne prend pas seulement en compte acteurs locaux mais également internationaux qui préexistent au conflit.
XVIIIème siècle, expédition d’Egypte: Méditerranée-Hindus question d’orient jusqu’au XIXème siècle. Objet de presque tous les grands congrès européens. Locaux et extérieurs jouent sur les rivalités mutuelles. cf. archives qui relatent les “bagarres de paysans” traitées par les plus hauts acteurs des puissances coloniales anglaises ou françaises…
Protection consulaire pour l’immigration juive. Juifs ne prenaient pas la nationalité Ottomane mais plutot la protection française ou allemande (marché: ashkenazes aux allemands et sépharades aux français).
Le religieux impulse les conduites politiques: sionisme chrétien qui apparaît dans une théologie protestante(Millénarisme) de l’accomplissement des prophéties (Apocalipse selon St-Jean). Cromwell, Puritanisme exporté en Amérique). Cambon-Balfour: début de la fin des temps…oui mais quel spectacle! Lloyd George connaissait mieux la géographie de la terre sainte que de l’Angleterre. Equation juif-terre sainte est totale pour les anglos-protestants. Dès lors, cette doctrine dont les catholiques se revendiquaient devient obsolète pour eux. Equivalent pour les juifs: Messianisme. Pour les Musulmans, la fin des temps est annoncée par Bahalistes et Sunnites.
Britanniques réalisent le piège dans lequel ils se renfermaient: intérêts locaux-régionaux en contradiction avec les intérêts de la puissance impériale. C’est également le cas aujourd’hui pour les USA. Pétrole vs. Israel…
Grands puissances se trouvent piègées dans un conflit dans lequelles elles ne peuvent pas ne pas entrer. Impossibilité de se tenir à l’extérieur car région eurasie-afrique. Proximité du Canal de Suez. La guerre froide va ressusciter rivalités des puissances du XIXème siècle “Zone chaude de la Guerre Froide”…qui a survécu à la fin du rideau de fer!
Victimes: 1880 Question Juive enjeu des relations internationales. Antijudaisme(religieux) qui devient un antisémitisme (racial). Explosion de l’antijudaisme dans l’Empire Russe et de l’antisémitisme dans l’Europe de l’Ouest (nouvelle idéologie à l’ère des Mars, idéologie anti-moderne de gauche et droite). Idéologie authentitaire permettant de rejeter les juifs comme non-authentiques, ennemis. Idéologies islamistes en sont issues directement.
Abandon des juifs d’Europe par puissances démocratiques durant la WWII. Jusqu’en 1930. Peur panique de la guerre. Montée du pacifisme qui a facilité la montée du nazisme. Victimes du nazisme considérées comme fauteurs de guerre. Juif=bellicisme. Conférence de Munich conduit à la guerre au nazisme. Munich (1938) a pour enjeu de faire la guerre au nazisme non pas pour défendre les juifs mais pour défendre les grandes puissances. Pour avoir le soutien des populations, il ne faut surtout pas apparaitre soutenir les juifs. On les abandonne donc à la destruction pour mieux combattre le nazisme. Paradoxe de l’Appeasement. Mémoire qui en découle: responsabilité dans la destruction des juifs d’Europe. Equation permanente depuis 1948 entre Israel et Shoah et surtout après le Procès Eichmann. Shoah-Naqbah veulent tous les deux dire catastrophe. (????). Naqbah antérieur à Shoah du point de vue linguistique.
Musulmane-Chrétienne, la population locale doit se redéfinir avec l’éveil des nationalités puisqu’elle cesse d’être ottomane. Recherche d’alliés pour résister à la pression du mouvement sioniste.
Appellent à leur secours le Monde Musulman…contre le Monde Juif (émeutes du mur des lamentations de 1929). Appel aux musulmans indiens notamment. Opposition Islam-Judaisme se fait jour. Palestine devient le seul territoire du Tiers-Monde encore détenu par une puissance coloniale.
Sacralité monothéiste+poids de l’histoire européenne.
Implication des Etats arabes par solidarité musulmane mais aussi par jeu normal des puissances cherchant à se débarrasser du corps étranger qu’est Israel.
1948 on ne parle plus de Palestine mais de conflit israelo-arabe. Conflit entre état: frontières, gestions de ressources…plus facile à règler que la question des lieux saints!
1967 lors de la récupération des territoires, Israel récupère les “palestiniens” et les remet au coeur du conflit. idem 73: il s’agit de guerre israelo-arabes.
1982: première guerre israelo-palestinienne.
Toute cette région est en totale anomalie. Alors que l’europe a basculé dans la culture de paix, nous ne sommes plus dans une culture de la violence : on ne meurt plus pour la patrie mais à cause de la patrie.
Combattant devient Victime. Pour les palestiniens: lutte armée permet de restorer leur dignité. Désormais atteinte par victimisation et concurrence victimaire, mais il reste un espoir que cela constitue un point de sortie: non plus paix des braves mais paix des victimes.
Deux états sont-ils possibles? donnerait une satisfaction identitaire: passeport pour des anciens apatrides. Impossibilité d’avoir un état unique binational. C’est un échec partout dans le monde à l’exception de la Suisse!
Deux états sont une fiction juridique indispensable: deux états qui ne peuvent pas être séparés. Co-gestionnaires de l’espace. Impossibilité de gérer les ressources séparément. Partenariat de gestion de l’espace.
Je crois en l’accord de Genève. Pessimisme sur le sujet…optimisme pour mon avenir professionel!

Session des questions:

Question du Yishouv. Croisés ont massacré des juifs…donc il y en avait. Juifs d’espagne après explusion de 1492, immigration hassidique d’ukraine. Motivation essentiellement religieuse aux crochets des juifs occidentaux. Samaritains: seuls juifs autochtones (150 en 1800, 350 aujourd’hui). Israeliates: masse de tradition juive passée à l’Islam par le biais de la conversion. Pas cité les juifs car pas un acteur!

Sionisme: mouvement de libération ET mouvement colonial.

Impérialisme: bien au-delà du marxisme attardé.

Le christianisme se dépolitise alors que le judaisme et l’islam se politisent.