Je suis vouée à ne voir les volcans que de loin durant ce voyage initiatique en Sicile…il est vrai qu’ils n’étaient pas prévus au programme à l’origine! C’est cependant avec peine que je me suis arrachée à la vue de l’Etna ce matin et mon cher Taormina, gravé dans mon cœur comme ma première étape paradisiaque sicilienne…pour me diriger vers les îles éoliennes. De plus, mon court trajet jusqu’à Milazzo s’est effectué sous une pluie battante qui m’a servie d’excuse pour ne pas prendre la route à l’aurore et le ferry ⛴ qui a fait de courtes escales à Lipariet Panareaa eu raison de mes bonnes intentions volcaniques jusqu’au sommet du Stromboli dont j’ai cependant senti la puissance sous mes pas et devant mes yeux émerveillés!

Cette petite île très simple et très bio mêle allègrement cosmo baba cools et indigènes fiers de leur île au sable noir, aux bateaux multicolores et aux maisons blanchesparfumée de jasmin et de fleurs d’oranger, où tout pousse de cette terre noire volcanique!

La foi…dans sa ravissante église et même une bonne dose d’humour 

Arrivée donc trop tard pour m’attaquer au sommet j’ai opté pour la découverte des petites ruelles pleines de charmeet aux vues si impressionnantes sur la mer et le Strombolicchio

J’ai fait connaissance de Bartolo le Marin-Guide dont le fils vit à Zurich et de sa charmante fiancée palermitaine il était à deux doigts de m’emmener voir la Sciara Del Fuoco depuis la mer mais l’annonce d’une mauvaise mer a cloué à quai tous les marins…

J’en ai été quitte pour une jolie balade dans les rues qui ne sont pas éclairées la nuit, sauf par une voûte étoilée spectaculaire!

Pour dîner, la Pizza Tierra Mia de Giovani, faite de tomates 🍅 bio savoureuses et locales fit mon délice. Probablement la meilleure que j’ai jamais mangée!!  Elle n’est pas sur sa carte mais il est tout ému quand vous la lui demandez😉

Et voilà comment une sortie sportive se mue en balade au sein d’un petit monde bien sympathique au goût certain de revenez-y…Encore faudrait-il en partir, d’ailleurs…Je viens à l’instant de comprendre le plein sens de l’intitulé des Îles Éoliennes…c’est Éole le big boss! On connaissait l’excuse “j’ai piscine”….mais “je ne peux pas aller à Palerme à cause du scirocco” ça a de la gueule…!!!! Bref coincée à Stromboli jusqu’à ce qu’Éole en décide autrement ! L’avantage est que cette fois je n’enseigne pas avant une semaine ce qui relativise le problème…et permet de continuer  l’exploration jusqu’à l’Osservatorio!