À la Recherche des Maoris (16): Un mois d’extase par tous les temps (Greymouth-Christchurch-Auckland)

Ce n’est qu’un au-revoir…

D’abord car j’y repasse en allant en Polynésie Française et en Nouvelle Calédonie, ensuite car je n’ai fait qu’effleurer un iceberg Maori qui me passionne!

De la Nouvelle-Zélande je rapporte un feu d’artifice de sourires, couleurs et paysages à l’image de ce parcours transalpin qui a marqué la fin de ce mois néo-zélandais.

J’ai eu le sentiment d’arriver à un carrefour, un point de rencontre d’une population locale qui connaît désormais le bilinguisme (Anglais-Maori) et multiculturalisme à la Canadienne.

Le fait que le pays en tant qu’entité politique soit si jeune justifie l’importance en tout cas symbolique des premiers habitants Maoris et le fait que ceux-ci se soient installés il y a 800 ans ne devrait pas être une excuse pour les mettre sur le même plan que les colons d’origine britannique.

À chaque étape de mon parcours j’ai pu apprécier la réelle hospitalité et chaleur de tous les néo-zélandais rencontrés.

Qu’ils soient Maoris, Anglos ou immigrés de plus ou moins fraîche date, tous m’ont accueillie de manière sincère, simple et remarquablement ouverte!

J’ai encore à l’esprit le charmant jeune homme croisé au jardin botanique de Christchurch me disant: « Thank you so much for visiting us, you are very important for all of us, we are honored that you crossed the world to meet us ». (Show me one Genevan or Parisian genuinely stating this….)

Vous n’allez pas manquer de me demander quel endroit m’a marquée plus particulièrement et il me sera impossible de répondre car sincèrement, mis à part Queenstown (Mecque des Jeunes super sportifs, trop touristique et semblable à la Suisse donc moins dépaysante… et ajoutons que j’y étais un peu malade!), chaque étape fut comme une perle d’un éblouissant collier!

Mais voici ce qui me vient au moment des premiers bilans:

Ma joie de retrouver Auckland et ses airs de grande ville

L’ivresse des cimes de Franz Josef absolument enchanteur

Mon admiration pour la résilience de la vaillante Christchurch qui promet de devenir un bijou architectural dans les 10 ans à venir et je lève mon excellent whisky du Last Word à cette perspective !

Mon Nouvel An 2018 avec une quasi inconnue rencontrée grâce à Facebook et devenue une amie depuis

Mon excursion le long de la Mer de Tasmanie

Mes incroyables rencontres à Greymouth

Le concert de Cat Stevens et le Taranaki qui m’a conquise

La ville de Peter Jackson

L’humour même aux fins fonds de la “pampa” humide et tempérée…sans oublier la culture du mouton… omniprésente

Les librairies fabuleuses un peu partout ….Devonport, Auckland, Wellington….

Et je reviendrai…encore et encore car je suis conquise et Néo-zélandaise de cœur désormais !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s